L’usine de films amateurs de Michel Gondry

Créatif, fou, bruyant, retentissant, amusant et tout à fait différent, voilà ce que vous réserve «L’usine de films amateurs de Michel Gondry», un parcours interactif qui s’installe au Deutsches Filmmuseum à Francfort du 14 septembre 2017 au 28 janvier 2018. Ici, place à l’esprit d’équipe: en trois heures seulement des groupes de cinq à douze personnes sont invités à tourner leur propre court-métrage.

Comment ça marche, l’usine de films amateurs?

Cet atelier est constitué d’un grand choix de décors qui s’adapteraient à de nombreux scénarios de films de genre. D’un décor de bureau à un comptoir de bistro en passant par une scène en voiture, il suffit de trouver une idée de script, de distribuer les rôles, de choisir les costumes et ça y est, nous pourrons commencer! Il reste une heure pour le tournage lui-même.

Qui peut participer?

«Tout le monde!» Enfants, adolescents, adultes, amateurs ou professionnels, seul ou en famille, des personnes privées ou des hommes et femmes d’affaires. L’usine de films amateurs a surtout un objectif : celui de rassembler les gens.

Expérience déjà menée à 12 reprises dans le monde entier, «L’usine de films amateurs» présente une belle réussite pour Michel Gondry, le metteur en scène français couronné d’un Oscar®, qui parvient à faire ressortir la créativité des participants pour la transformer en une œuvre originale. Ce projet est d’autant plus inventif qu’il rassemble des gens qui ne se connaissaient pas avant de participer à l’atelier. En suivant un protocole précis, le groupe parcourt ensemble toutes les étapes de «L’usine de films amateurs» – du choix du genre et du titre du film au tournage proprement dit en passant par le scénario et la distribution des rôles. Ainsi naît un court film de genre que les participants regardent ensemble à la fin de sa réalisation au cinéma de l’usine. Le résultat est ensuite archivé dans les collections de «l’usine de films» qui ne cessent de croître.

Quel est l’objectif ?

Un tour par «l’usine de films amateurs» ne vise pas à créer une œuvre parfaite du point de vue cinématographique. Ce qui est en jeu, c’est la coopération créative des participants, qui se connaissent ou non et qui font naître une dynamique de groupe productive et unique en son genre en poursuivant un objectif commun.